L’univers du Cycle des loups : la Gaelia

 

 

LA GAELIA

La Gaelia est l’île sur laquelle se déroule la première trilogie (La Moïra). Ses contours comme son histoire évoquent une Irlande de légende…

Au Premier Age (-450/0) vinrent les Tuathanns, peuple de mystère, mi-hommes mi-dieux, dirigés sur cette île par le souffle de la Moïra. Ils nommèrent l’île la Gaelia et la firent prospérer sans en chasser les indigènes qui y vivaient déjà : des nains, des silves, mais aussi des loups et d’autres créatures de légende…

Au Deuxième Age (0/320), des armées de soldats venues de Brittia (continent au sud de Gaelia) avec leurs mercenaires bisagnais envahirent la Gaelia par l’est (par la ville qui devint plus tard Vieux-Port). Païens, ils fuyaient leur pays en guerre religieuse et étaient décidés à s’installer dans cette île pour fuir l’oppression chrétienne. En quelques années à peine ils parvinrent à anéantir les Tuathanns et imposèrent à l’île leur culture politique (la monarchie), religieuse (le druidisme), et l’interdiction de l’écrit en dehors des actes notariés. L’île fut divisée en cinq comtés, Sarre au nord, Harcourt à l’ouest, Terre-Brune au sud-ouest, Bisagne au sud-est et enfin Galatie au centre, où s’installa le Haut-Roi. Le pouvoir politique commença à être réparti entre le Conseil des Druides, le Haut-Roi de Galatie et les quatre comtes. Quelques Tuathanns survécurent toutefois à l’invasion et se réfugièrent sous Terre, dans le mystérieux pays de Sid…

Au Troisième Age (320/386), époque à laquelle se déroule La Moïra), les soldats de Brittia débarquèrent au sud de Terre-Brune pour envahir l’île. Commença alors ce qu’on a appelé la Guerre de Mericourt (du nom de la principale ville assiégée). La guerre dura sept ans, de 320 à 326, puis, grâce à l’union des armées des cinq comtés, les Brittians furent repoussés hors de la Gaelia. Quarante ans plus tard (366), l’évêque Thomas Aeditus, envoyé par les religieux de Brittia, débarqua en Gaelia pour convertir l’île au christianisme (n’ayant pas réussi à s’accaparer l’île par la force, les Brittians tentaient de le faire par la religion). Il parcourut l’île avec ses prêtres et les guerriers d’Harcourt (les fameux Soldats de la Flamme), convertit les villageois, nomma des prêtres et des évêques, installa des lieux de cultes ou d’étude, et construisit son siège à Mont-Tombe, dans le Comté de Harcourt. A Mont-Tombe, il créa une université dirigée par des moines, où l’on enseignait l’écriture. L’armée de Galatie tenta de renverser le comte Al’Roeg de Harcourt afin d’arrêter Aeditus. Commença alors la guerre de Harcourt (375) qui fut si meurtrière que Galatie préféra arrêter le combat…